Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
monsters-from-the-grave.over-blog.com

monsters-from-the-grave.over-blog.com

ERIC ESCOFIER HORROR MOVIES FANS

Publié le
NEW...NEW.. ON JANUARY 2023

PARUTION JANVIER 2023

LE CINEMA FANTASTIQUE GOTHIQUE ITALIEN

PERIODE 1959 - 1969

 

NEW...NEW.. ON JANUARY 2023

la commande est a faire auprès de : ERIC ESCOFIER 34 Avenue Raymond Comboul Bt A  06000 NICE  FRANCE

25 EUROS FRAIS DE PORT COMPRIS

Chèque accepté, virement international ou par Paypal.

NEW...NEW.. ON JANUARY 2023

Voir les commentaires

Publié le
THE STRANGE DOOR  1951   -THE MOVIE-
THE STRANGE DOOR  1951   -THE MOVIE-
THE STRANGE DOOR  1951   -THE MOVIE-
THE STRANGE DOOR  1951   -THE MOVIE-
THE STRANGE DOOR  1951   -THE MOVIE-
THE STRANGE DOOR  1951   -THE MOVIE-
THE STRANGE DOOR  1951   -THE MOVIE-
THE STRANGE DOOR  1951   -THE MOVIE-

Voir les commentaires

Publié le
THE STRANGE DOOR 1951  STAR FORGOTTEN  SALLY FORREST
THE STRANGE DOOR 1951  STAR FORGOTTEN  SALLY FORREST

De son vrai nom Khaterine Sally Feeney née le 28 Mai 1928 à San Diego, elle s'intéresse de  très jeune à la danse, car ses parents pratiquaient en amateur la danse de salon. Après avoir étudié  la dance classique, elle signe unh contrat chez M.G.M. après avoir obtenu un diplôme d'études secondaires. 

En 1945, ses parents déménagent  à Hollywwod où Sally va apparaître dans des films non crédités en tant que danseuse : "Till the clouds rool by" de Vincente Minelli de George Sidney en 1946 et "Le brigand amoureux" de Lazlo Benedeck avec Franck Sinatra. Après quelques années de galère, la chance lui sourit lorsqu'elle rencontre l'actrice réalisatrice Ida Lupino qui va la faire jouer dans son film : "Not wanted", une comédie dramatique en tête d'affiche. La même année, elle obtient un petit rôle pour "Flame of youth" de R.G. Springsteen avec Barbara Fuller. En 1950, Ida Lupino la reprend en tant que vedette pour "Never fear" avec Hugh O'Biran. Toujours à l'affiche dans le film de John Sturges "Mystery Street" avec Riccardo Montalban, une enquête policière avec la découverte d'une squelette humain sur la plage de Massachusett. 

Ida Lupino met en scène en 1951 "Hard, fast and beautiful" une comédie légère dont le déroulement de l'histoire se passe dans le milieu du tennis professionnel! Toujours dans l'univers sa la comédie, Sally Forrest  est la vedette de "Excuse me dust" avec Red Skelton et Mac Donald Carey où l'action se situe en 1895 avec l'arrivée de la première voiture à essence! La même année, elle est aux côtés de Burt Lancanster de de Joan Dru dans "La vallée de la vengeance" un western signé par Richard Thorpe. 

Après le comique Red Skelton, Sally Forrest a pour partenaire l'acteur Mickey Rooney dans "The strip" en 1951 une comédie policière signée Lazlo Kardos. Ce dernier joue le rôle d'un musicien soupçonné de meurtre. Cette année là, elle rencontre le grand Boris Karloff associé au grandiose Charles Laughton pour un film à l'ambiance quasi fantastique "Le château dela terreur" mis en scène par Joseph Pevney. 

En 1953, elle joue dans "Code two" de Fred M. Wilcox, une comédie dramatique sur les gangs de motos avecRalph Meeker et Elaine Stewart. En 1955, elle est la partenaire de Dale Robertson dans "Le fils de Sinbad"  de Ted Tedzlaff avec la participation de Vincent Price.  L'année 1956 marquera son ultime apparition sur le grand écran avec le polar signé Fritz Lang "La cinquième victime" avec Dana Andrews suivi de "Ride the high iron" de Don Weiss.

Hors mis le cinéma, Sally Forrest apparut dans de nombreuses séries télévisées comme : "Rawhide", "Red Skelton show", "Climax", "Cher oncle Bill". Au théâtre, elle jouera la pièce "7 ans de réflexion" où elle incarnera le personnage incarné plus tard dans la version cinématographique de Billy Wilder : Marilyn Monroe en 1955. Elle décèdera le 15 Mars 2015 à Beverly Hills à l'âge de 86 ans. Elle fut mariée au producteur de la C.B.S : Milo Frank.

THE STRANGE DOOR 1951  STAR FORGOTTEN  SALLY FORREST
THE STRANGE DOOR 1951  STAR FORGOTTEN  SALLY FORREST
THE STRANGE DOOR 1951  STAR FORGOTTEN  SALLY FORREST
THE STRANGE DOOR 1951  STAR FORGOTTEN  SALLY FORREST
THE STRANGE DOOR 1951  STAR FORGOTTEN  SALLY FORREST
THE STRANGE DOOR 1951  STAR FORGOTTEN  SALLY FORREST
THE STRANGE DOOR 1951  STAR FORGOTTEN  SALLY FORREST
THE STRANGE DOOR 1951  STAR FORGOTTEN  SALLY FORREST
THE STRANGE DOOR 1951  STAR FORGOTTEN  SALLY FORREST

Voir les commentaires

Publié le
THE STRANGE DOOR  1951  - A TRIBUTE TO BORIS KARLOFF-
THE STRANGE DOOR  1951  - A TRIBUTE TO BORIS KARLOFF-
THE STRANGE DOOR  1951  - A TRIBUTE TO BORIS KARLOFF-
THE STRANGE DOOR  1951  - A TRIBUTE TO BORIS KARLOFF-
THE STRANGE DOOR  1951  - A TRIBUTE TO BORIS KARLOFF-
THE STRANGE DOOR  1951  - A TRIBUTE TO BORIS KARLOFF-
THE STRANGE DOOR  1951  - A TRIBUTE TO BORIS KARLOFF-
THE STRANGE DOOR  1951  - A TRIBUTE TO BORIS KARLOFF-
THE STRANGE DOOR  1951  - A TRIBUTE TO BORIS KARLOFF-
PRIVATE COLLECTOR  ERICESCOFIER

PRIVATE COLLECTOR ERICESCOFIER

Voir les commentaires

Publié le
THE STRANGE DOOR 1951  -THE TRAILER-

Voir les commentaires

Publié le
THE STRANGE DOOR  1951  -THE STILLS-
THE STRANGE DOOR  1951  -THE STILLS-
THE STRANGE DOOR  1951  -THE STILLS-
THE STRANGE DOOR  1951  -THE STILLS-
THE STRANGE DOOR  1951  -THE STILLS-
THE STRANGE DOOR  1951  -THE STILLS-
THE STRANGE DOOR  1951  -THE STILLS-
THE STRANGE DOOR  1951  -THE STILLS-
THE STRANGE DOOR  1951  -THE STILLS-
THE STRANGE DOOR  1951  -THE STILLS-

Voir les commentaires

Publié le

Voir les commentaires

Publié le
"IT" 1967   -THE MOVIE-
"IT" 1967   -THE MOVIE-
"IT" 1967   -THE MOVIE-
"IT" 1967   -THE MOVIE-
"IT" 1967   -THE MOVIE-
"IT" 1967   -THE MOVIE-
"IT" 1967   -THE MOVIE-
"IT" 1967   -THE MOVIE-
"IT" 1967   -THE MOVIE-
"IT" 1967   -THE MOVIE-
"IT" 1967   -THE MOVIE-

Herbert J. Leder (1922-1983) fut un scénariste réalisateur après avoir été professeur de cinéma au Collège de Jersey. En 1958, il écrit le scénario du film d'Arthur Crabtree : "Les monstres invisibles" ("Fiends without a face"). Puis il se lance dans la réalisation en mettant en scène "Neuf miles a midi" avec Renato Baldini et Dolores Sutton. Puis il aborde le mode fantastique avec "The frozen dead"  qu'il met en scène en 1968 avec Dana Andrews tout en participant  à l'écriture de "Candy man" qu'il réalise en 1969 et dont ce sera sa dernière réalisation!

Mais revenons en 1967 où il nous présente ce fameux et intriguant "It" dont il en écrit le scénario lequel est basé sur la célèbre légende du "Golem" ledit livre écrit par Gustave Merink publié en 1915. Le roman nous transportait dans le quartier juif de Prague où l'on découvrait l'existence d'un être artificiel conçu d'argile et dénué de toute intelligence! En 1915 Paul Wegener réalisait une première version cinématographique nous montrant une équipe de travailleurs creusant le sol afin d'édifier les murs d'une nouvelle synagogue! Ceux-ci mettaient à jour  une statue d'argile qui sera achetée par un antiquaire! Ce dernier parviendra à lui insufler la vie grâce à une formule magique! La créature deviendra docile et exécutera les ordres de son maître. Par la suite, elle va tomber amoureuse de la fille  de l'antiquaire qui la détruira en la jettant au sommet d'une tour! En 1920, Paul Wegener réalisera une seconde version : "Der Golem wie in die welterkan" où un homme fabriquait une statue d'argile dans l'espoir d'en faire un esclave à son service!  A la fin, le monstre se retournera vers son créateur. L'oeuvre totalement fantastique  donnera naissance à plusieurs versions : en 1936 par Julien Duvivier, par Martin Frie dans une version tchécolslovaque en 1952 et par Jean Kerchlor pour la deuxième châine en 1967 et en 1983 par Michael Mann.

"IT" 1967   -THE MOVIE-
"IT" 1967   -THE MOVIE-
PRIVATE COLLECTOR ERIC ESCOFIER

PRIVATE COLLECTOR ERIC ESCOFIER

Dans ce "It", ce curieux golem naît parmi les ruines d'une baraque détruite par le feu et appartenant à un musée. Le directeur accompagné de son assistant Arthur Pimm arrivent sur les lieux. Quelques instants plus tard, le directeur est retrouvé mort au pied de la statue! Pimm personnage inquiétant et opportuniste amène la statue dans le musée afin de s'en servir à des fins peu recommandables! Par l'entremise d'un rabbin, il apprend que la statue détient un parchemin placé dans sa bouche lui donnant force et vie! Une série de morts atroces vont déferler sur Londres...

Herbert J. Leader à mis en scène une oeuvre qui rend hommage aux productions de la Hammer Films! Déjà on remarquera la très belle photographie de David Boulton ( 2Mai 1911 - 29 Janvier 1989) qui travaillera derrière la caméra de 1940 à 1950 en n'étant jamais crédité! Il faudra attendre le film de Ray Milland "Le perceur de coffres" en 1958 pour voir apparaître son nom à l'écran. Suivront d'autres excellents polars comme : "La maison des 7 faucons" en 1959 de Ralph Thomas, "Le jour où on dévalisa la banque d'Angleterre"  de John Guillermin en 1960 ou "Scotland Yard contre Dr X" en 1961 de Basil Dearden.

Il s'illustrera comme directeur de la photographie pour le film de Robert Wise en 1963 : "La maison du diable", et "Children of the damned" en 1964. Pour "It", David Boulton nous offre une photographie aux couleurs vives, chatoyantes en parfaite harmonie avec des décors très stylés. Du côté musical, c'est Carlo Martelli qui reprend le thème "Des maléfices de la momie" utilisé pour le générique ainsi ques attaques du Golem. 

"IT" 1967   -THE MOVIE-
PRIVATE COLLECTOR  ERIC ESCOFIER

PRIVATE COLLECTOR ERIC ESCOFIER

Pour ce qui est la vedette du film,  quoi de plus subtil d'engager l'acteur Roddy Mac Dowall  qui durant sa carrière fut acteur, phototgraphe et chanteur. Né le 17 Septembre 1928 (décédé le 3 Octobre 1998), il joue au grand écran à l'âge de 9 ans après avoir remporté un prix pour une pièce de théâtre. Il n'a que 12 ans lorsqu'il donne la réplique à Maureen O'Hara dans "Quelle était verte ma vallée" de John Ford en 1940. En 1943, il est le partenaire d'Elisabeth Taylor dans "Le retour de Lassie" de Frank Wilcox. Ses apparitions au grand écrans se diversifient dans tous les genres. Dans le dictionnaire du fantastique, il restera le Docteur Cornelius dans le film de Franklyn Schaffner : "La planète des singes"  ainsi que César le fils de Cornélius durant les autres séquelles! Il jouera le rôled'un médium dans "La maison des damnés " de John Hough en 1973 et un chasseur de vampires en 1985 dans le film de Tom Holland : "Vampire, vous avez dit vampire".

Dans "IT" il joue un personnage dément et torturé à l'image d'un Norman Bates, puisqu'il détient dans son appartement, le corps momifié de sa mère! Sa partenaire féminine sera l'actrice Jill Haworth qui jouera dans un genre qu'elle n'appréciait pas du tout. Pour l'anecdote, sachez que le soir de la première de "It", elle rajouta au stylo sur l'affiche, les deux lettres S et H faisant du titre : Shit" qui voulait dire "merde"...

                                            ERIC ESCOFIER                                 

"IT" 1967   -THE MOVIE-
PRIVATE COLLECTOR  ERIC ESCOFIER

PRIVATE COLLECTOR ERIC ESCOFIER

RODDY MAC DOWALL

RODDY MAC DOWALL

JILL HAWORTH

JILL HAWORTH

PAUL MAXWELL

PAUL MAXWELL

Voir les commentaires

Publié le
IT  1967   JILL HAWORTH
IT  1967   JILL HAWORTH

Actrice anglo américaine, Jill Haworth est née le 15 Août 1945 à Hove dans le Sussex. Son père est industriel dans le textile et sa mère est danseuse professionnelle dand les ballets. Son enfanceva s'avérer malheureuse à cause du malentendu qui règne entre son père et sa mèrequi au final divorceront alors qu'elle n'a que 8 ans. 

Pour palier à ce malheur, elle suit sur les conseils de sa mère des cours de danse classique à la Sadler's Wells Ballet School puis elle s'inscrit à l'école Corano Theater fondée en 1950 en tant qu'académie  des arts et du spectacle dont la propriétaire était Rona Knight. Elle débute au cinéma à l'âge de 14 ans dans des rôles non  crédités : "Les 39 marches" de Ralph Thomas avec Kenneth Moore et "Les maîtresses de Dracula" en 1960 de Terence Fisher avec Peter Cushing.

Cette même année, elle auditionne pour jouer dans le film d'Otto Preminger "Exodus" . Après 3 auditions, elle décroche le rôle de Karine, une jeune juive réfigiée qui va tomber amoureuse de l'acteur Sal Mineo. Nominée pour un Golden Globe Award, Otto Preminger la reprendra par la suite pour "Le Cardinal" en 1963 avec Tom Tryon et Romy Schneider puis en 1965 dans "Première victoire", un film de guerre  avec John Wayne et Kirk Douglas.

Revenons en 1962, Jill Haworth joue dans un film français signé par André Hunebelle "Les mystères de Paris" avec Jean Marais et Dany Robin. Elle y incarne Marie Godin dit fleur de Paris dans cette tragédie issue d'un roman écrit par Eugène Sue. En 1963, Jill Haworth  tourne à nouveau en France sous la direction de Michel Deville : "A cause, à cause d'une femme"  avec Jacques Charier et Mylène Demangeot. Une comédie policière où un coureur de jupons se voit injustement accusé d'un meurtre par ses deux maîtresses!  La même année, elle est la vedette de"Ton ombre est mienne" d'André Michel. L'action se situe en 1943 au Cambodge où une famille est massacrée par des japonais. Seuls deux enfants en réchappent...Jill Haworth campe Sylvie cette petite famille de quatre ans, qui receuillie, sera élévée par une mère adoptive...

En 1967, elle démarre une petite carrière dans le film d'horreur avec pour commence "It" d'Herbert J. Lerder avec Roddy Mac Dowall, puis en 1969, elle tourne "The haunted house of horror" de Michael Amstrong avec Frankie Avalon où des adolescents qui ont décidé de passer une nuit dans une maison hantée vont être exécutés par un tueur mystérieux... Toujours dans le mode de l'horreur, elle apparaît dans un très beau film fantastique "La tour du diable" de Jim O'Connolly avec Bryan Halliday. Un groupe de scientifiques se rendent sur une île au large de l'écosse où 3 adolescents ont été retrouvés sauvagement assassinés. Seule une jeune fille Suzy a été découverte dans un état second. Elle parle d'étranges rites de sorcellerie, de rituel macabre... Son dernier film dans le monde du macabre sera "Mutations" en 1974 de Jack Cardiff avec Donald Pleasence qui incarne un savant pratiquant des mutations en accouplant des êtres humains et des plantes...

"Mergers et Acquisitions en 2001 marquera la fin de la carrière au grand écran de Jill Haworth. Mis en scène par Michel Barde, l'oeuvre est une comédie où un écrivain fait la synthèse de son frère, homme brillant que les parents ont rejeté...

En dehors du cinéma, Jill Haworth apparaîtra au petit écran dans une nuée de séries télévisées : "Rawhide", "Baretta", "Sur la piste du crime", "Mission impossible", "Match contre la vie", "L'homme à la Rolls". Au théâtre, elle créera le personnage de de Sally Bowles dans la comédie musicale "Cabaret", rôle qu'elle jouera durant deux ans. 

Elle décède le 3 Janvier 2011 à Manhattan des suites d'une mort naturelle.

IT  1967   JILL HAWORTH
IT  1967   JILL HAWORTH
IT  1967   JILL HAWORTH
IT  1967   JILL HAWORTH
IT  1967   JILL HAWORTH
IT  1967   JILL HAWORTH
IT  1967   JILL HAWORTH
IT  1967   JILL HAWORTH

ar

Voir les commentaires

Publié le
IT 1967   THE TRAILER

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>

website translator plugin

Catégories

Articles récents

welcome into the world of horror

the terror at the screen...

Hébergé par Overblog